Techniques hospitalières parle du réchauffement du patient

"Priorité à la valeur ajoutée apportée au patient"

"UniHA et les Hospices civils de Lyon optimisent la prévention de l’hypothermie péri-opératoire grâce à une approche résolument nouvelle des achats, qui prend en compte la valeur ajoutée apportée au patient, à l’équipe hospitalière et à l’hôpital."

Lire l'article

« Tout au long de leur parcours, les patients en chirurgie doivent être maintenus à une température corporelle dite normotherme, supérieure à 36°C. En cas d’hypothermie, les conséquences cliniques sont nombreuses et potentiellement graves : perturbations de l’hémostase, risques accrus d’ischémie, réveil retardé… A l’inverse, le maintien à une température normale permet de raccourcir le temps passé en salle de réveil et la durée de séjour, tout en procurant au patient une meilleure sensation de confort. »

Ce marché permet la fourniture d’une solution globale pour le traitement de l’hypothermie post-opératoire, sur la base d’un contrat avec « obligations de résultats ».

En savoir plus sur le marché du réchauffement du patient »